Catégories

Comprendre la fiscalité des donations

Contrairement àlamême chose,les dons restent assujettisà l’impôt. Mieux vaut anticiper les frais pour ne pas faire ou recevoir uncadeau empoisonn .

A voir aussi : Qu'est-ce que l'indice boursier ?

Don : Unedéclarationaux autorités fiscales, vous ferez

Contrairement à un don manuel qui ne nécessite pas nécessairement une déclaration aux autorités fiscales, un don notarié doit nécessairement être transmis à l’administration fiscale par votre notaire . Les frais de don sont normalement payés par le bénéficiaire, mais si nécessaire, le donateur peut s’en occuper. Il est même avantageux de le faire si vous donnez au-delà de l’allocation légale, car les droits qui vous sont accordés ne sont pas considérés comme un don supplémentaire et ne sont donc pas imposés.

A lire en complément : Différence assurance vie et assurance décès ?

Don : Droits, vous paierez

calcul des frais de don dépend de la parenté, de l’application d’un barème fiscal et, dans certains cas, d’une allocation Le . Depuis 2007, le l’allocation sur les dons des parents à leurs enfants s’élève à 100 000 euros. Il s’agit de 31 865€ pour un petit-enfant, 80 724€ pour un conjoint ou partenaire, 15 932€ pour un frère ou une sœur vivant, ou 5 310€ pour un petit enfant. Par exemple, un enfant peut recevoir 200 000 euros (100 000 x 2) de ses parents et 127 460 euros (31 865 x 4) de ses quatre grands-parents tous les 15 ans sans droit de don à payer. Un avantage significatif…

Don : Droits de transfert, vous allez anticite !

Après déduction, le taux d’imposition est déterminé en fonction du montant du don, et dépend à nouveau de la relation ou de la filiation entre le donneur et le donataire (conjoint, partenaire PACS, enfants, ascendants…). S’il s’agit d’un don fait à un enfant, l’allocation sera de 5 % pour un don inférieur à 8 072€, 10 % à 12 109€, 15 % jusqu’à 15 932€ et atteint 50 % au-delà de 1 805 677€. Pour connaître toutes les tranches et les rabais sur les tranches, visitez le service public ou prenez rendez-vous avec votre notaire. Le paiement de cette taxe est, en principe, effectué par le bénéficiaire en un seul versement au moment de la production de sa déclaration . Toutefois, il est admis que les honoraires doivent être payés par le donateur, sans être considérés comme un supplément au don.

Ici, vous n’êtes pas collant au sujet de l’imposition des dons !

Avant de prendre l’étape, consultez notre article sur les donatingsonvivors.

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons