Catégories

Acheter une voiture électrique en 2021 : ce qu’il faut savoir

Acheter une voiture électrique en 2021 : ce qu’il faut savoir

Vous désirez ou êtes sur le point d’acheter un véhicule électrique. Par contre, vous vous demandez si cela sera un bon choix. Vous vous demandez également ce à quoi vous devrez vous attendre lorsque vous achetez un tel véhicule. Voici ce que vous devez savoir sur l’achat d’une voiture électrique en 2021.

Acquérir votre voiture électrique en fonction de vos besoins

Bien que certaines voitures électriques soient les plus vendues en France, ces marques ne conviennent pas forcément à vos besoins et ne sont pas toujours les plus économiques pour vous. Pour cela, il est important de comparer les offres des constructeurs. À cet effet, essayez plusieurs modèles et interrogez-vous sur vos réels besoins en matière d’autonomie. En petit ou en longs trajets, en ville ou sur l’autoroute, votre voiture doit vous aider à effectuer vos courses journalières.

A lire également : Taxi médical conventionné : quels avantages ?

Évaluer les faiblesses que connaît le modèle de véhicule électrique que vous désirez

Selon vos besoins, les faiblesses que votre véhicule électrique connaîtra pourraient être bloquantes ou sans importance pour vous dans votre projet d’utilisation. L’idéal est donc de prendre correctement connaissance des points faibles ou petits défauts de la voiture électrique qui vous convient, en vous rendant sur internet, notamment sur les forums d’utilisateurs.

Pour une Nissan Leaf 2 par exemple, la puissance de recharge peut baisser rapidement. Par contre, c’est l’une des meilleures voitures électriques. En ce qui concerne la Citroën C-Zero, c’est un véhicule qui est sensible au vent latéral. Pour ce qui est des Bolloré Bluecars, il est important de maintenir la température des batteries à 60 °C au moins pour en profiter.

A découvrir également : Quelle est la pénalité pour conduire sans assurance ?

L’autonomie annoncée n’est pas toujours celle réelle

Il faut remarquer que depuis de nombreuses années, l’autonomie des véhicules électriques que les constructeurs annoncent n’est pas toujours correcte. Pour connaître l’autonomie réelle de votre voiture électrique lorsque vous en faites usage dans des conditions normales, vous devrez retrancher un minimum de 20 % des chiffres officiels qui sont communiqués pour chacun des modèles.

Pouvoir adopter l’écoconduite pour favoriser l’autonomie

Pour bénéficier d’une autonomie maximale, il est important de pratiquer, et même d’adopter une attitude « écoconduite ». Cela va consister à suivre un certain nombre de règles dont l’anticipation, la régularité d’allure, la récupération de l’énergie, le freinage, la décélération… Il faut également être en mesure de faire un choix d’itinéraire moins énergivore, de surgonfler les pneus d’un minimum de 0,1 à 0,3 bar, d’avoir des fenêtres peu ou modérément ouvertes… Ce sont des habitudes qui sont très intéressantes, surtout pour le rayon d’action.

L’autonomie est généralement diminuée en hiver

La technologie lithium fonctionne moins sous de basses températures. Cela fait que la capacité de cette technologie à faire durer l’autonomie est généralement réduite de 30 à 50 %, voire plus en hivers.

Par ailleurs, le temps qu’on passe en bouchon peut être un facteur aggravant. Si à la place d’une résistance pour le chauffage, vous optez pour une pompe à chaleur, le phénomène sera minimisé. Heureusement que des efforts supplémentaires à partir de l’écoconduite peuvent gommer partiellement ce problème

De plus, certains utilisateurs de véhicules électriques sous-entendent que les batteries lithium-ion polymères qui sont bien protégées réduisent l’effet de perte d’énergie en hiver.

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons