Catégories

Comment choisir un pull en cachemire ?

Comment choisir un pull en cachemire ?

C’ est tout, c’est officiel, la vague de fraîcheur est arrivée ! Pour le plus plaisir de certains et pour la déception des autres, il est temps de sortir son beau manteau, sa parka technique ou même sa doudoune. Nous profitons ensuite de l’occasion pour finaliser nos tenues avec des accessoires essentiels tels qu’une écharpe en laine vierge, un chapeau angora ou une paire de gants en cuir doublés de laine. Mais pour lutter efficacement contre le froid hivernal, il faut être équipé d’un ou plusieurs mailles. Pull avec un col rond, une maille épaisse, un col roulé ou un cardigan, il est difficile à trouver car l’offre actuelle est vaste. Comme vous le savez, l’achat d’un maillage est souvent un investissement important. C’est en partie pourquoi il est préférable de prendre votre temps et d’analyser soigneusement la pièce avant de sauter l’étape. Quel matériel choisir ? Comment reconnaître un pull ou une maille de qualité ? Quel genre de maille choisir ? Nous allons essayer ici de répondre à toutes vos questions et vous aider à trouver votre pull idéal, celui qui vous accompagnera cette saison, mais aussi dans les années à venir !

A lire également : Comment choisir des rideaux ?

La marque suédoise Asket offre un beau pull en laine mérinos

Résumé

1. La petite histoire du chandail 2. Les différents matériaux d’un pull 3. Comment reconnaître un pull de qualité ou tricot ? 4. Où trouver un pull ?

Lire également : Quel opérateur téléphone choisir ?

1. La petite histoire du chandail

Historiquement, avant d’être couramment appelé pull, ce tricot épais s’appelait Sweater. Un terme qui doit naturellement ses origines aux marchands d’ail qui portaient cette pièce tricotée lors des marchés du XIXe siècle. Bien que le mot historique Pull soit toujours valide au Québec, il est très souvent remplacé par le tricot, le tricot ou le pull. De plus, il convient de noter que ce dernier nom est le plus souvent utilisé pour désigner ce vêtement épais. Le mot « pull » vient du « pull » anglais qui se réfère simplement à une pièce qui peut être enlevée par l’encolure. Par la suite, nous trouvons ce fameux maillage sur le dos des marins. Nous serrons ensuite la maille afin que le pull soit partiellement imperméable et plus résistant aux conditions extrêmes. À la fin du XIXe siècle, selon différents mots à ce sujet, ce serait un ingénieur maritime qui avait l’idée de concevoir un pull rayé. Le seul but de l’invention était de rendre les marins plus visibles dans l’océan en cas de chute accidentelle. Au fil du temps, cette pièce tricotée a évolué pour devenir la grande majorité de nos pansements. La multiplication des couleurs, des matériaux et des épaisseurs a fait de cette pièce un véritable intemporel !

Marins de l’île voisine, Guernesey (crédit photo : thinctank)

2. Les différents matériaux d’un pull

Si nous voulons que notre pull nous garde au chaud et soit notre meilleur pour combiner contre les basses températures, il est important de s’assurer qu’il est fabriqué à partir de matériaux qui retiennent naturellement la chaleur corporelle. Comme avec les autres pièces du vestiaire, il est essentiel de regarder attentivement l’étiquette du vêtement pour connaître sa composition. Ici, encore une fois, nous donnerons la préférence aux matériaux naturels et éviterons les matériaux synthétiques tels que l’acrylique, le nylon ou le polyester. Même s’il y a des pulls en coton, nous préférerons la laine qui est un excellent isolant thermique. Il existe différents types de laine qui ont chacun, des propriétés différentes. Nous vous proposons de revoir les matériaux qui composent nos chandails :

A. Qu’est-ce que la laine ?

Tout d’abord, il est important de définir exactement ce qu’est la laine. Eh bien, comme vous le savez, de nombreux animaux produisent naturellement de la fourrure d’hiver (leurs poils deviennent plus longs et denses). Les animaux sont tondus une à deux fois par an selon les différentes espèces. Après cette étape, nous allons trier et classer les molletons en fonction de leur qualité et de leurs impuretés. Ensuite, nous travaillerons cette matière première pour obtenir des fibres de laine qui peuvent être tissées. En résumé, nous allons laver la laine, la dégraisser, la rincer puis la sécher. Nous allons puis démêler la laine et la transformer en un fil. La filature est l’opération de transformation de la laine en fils. Avec ces étapes terminées, la laine pourra être teinte, puis tissée ou tricotée pour obtenir un vêtement.

Je vous regarde !

Vous devez savoir que les fibres de laine sont des fibres plutôt intelligentes car elles s’adapteront facilement au fil des saisons. En été, ils auront un côté rafraîchissant et en hiver un côté réchauffant. La laine rassemble de nombreux avantages. Il isole très bien, ne raye pas au contact de la peau, évacue l’humidité, n’a pas d’odeur, il est léger et finalement il conserve sa forme sans se froisser. Bien sûr, toutes ses propriétés s’intègrent dans le temps et ne disparaissent pas dès le premier lavage ! Il est donc important de bien le maintenir.

Laine Vierge

C’ est une laine de la première cisaille d’un mouton, ce qui est en partie pourquoi nous l’appellerons laine vierge . En tant que fibre 100 % naturelle, elle permettra au vêtement pour respirer et retenir la chaleur corporelle tout en évaporant la transpiration. Elle est également définie comme une laine dans laquelle moins de 7 % d’autres fibres ont été ajoutées. Je tiens à souligner que la laine vierge est un matériau très confortable à porter et est un excellent régulateur thermique. En plus de cela, il s’agit d’un matériau non traité, biodégradable, respectueux de l’environnement et surtout durable dans le temps.

La

laine vierge provient du premier cisaillement d’un mouton

Laine mérinos

laine mérinos La provient d’une race de moutons d’origine espagnole, moutons mérinos. Largement utilisé dans la fabrication de pulls en laine, ce duvet vient maintenant de la polaire de moutons mérinos d’Australie, de Nouvelle-Zélande, d’Uruguay, d’Argentine et d’Afrique du Sud. Parfois, même par rapport au cachemire, cette laine est de très bonne qualité. Très souvent, il n’est pas rare de trouver cette laine mélangée à d’autres fibres comme la soie, le cachemire ou l’alpaga. Il convient de noter que le plus petit le diamètre de la fibre, plus cette fibre est populaire. Il existe diverses propriétés telles que la douceur et la flexibilité au toucher, la régulation thermique, une bonne évacuation de la transpiration (limitant également les mauvaises odeurs) et enfin, le fait qu’il ne raye pas et sèche rapidement après le lavage.

Moutons mérinos

Laine d’agneau ou laine d’agneau

Comme son nom l’indique, l’ agneau d’agneau provient du cisaillement des agneaux (eh facile). Généralement, il s’agit de la première tonte, celle qui se produit lorsque l’agneau est âgé de 6 à 7 mois. Ainsi, la laine a la particularité d’être douce, courte et relativement mince. Notez qu’un pull en laine d’agneau est confortable à porter et a un risque limité d’allergies. Comme toutes les autres laines, il protège du froid et retient la chaleur corporelle. Il est dit que c’est une alternative intéressante pour ceux qui ne veulent pas nécessairement investir dans un pull en cachemire. La laine d’agneau est connue pour ont des fibres courtes. En plus d’être doux et léger, l’agneau ne rétrécit pas lors du lavage. Bien sûr, c’est le cas si nous en prenons soin.

La laine provient de la première tonte de l’agneau (âgé de 6 à 7 mois)

On sait que beaucoup d’entre vous se demandent sur le soin d’un pull en laine, ne paniquez pas, tout est expliqué dans l’article ci-dessous (bien sûr, si vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas) ! 😉

Le Guide de l’entretien des vêtements

C. Cachemire

On sait qu’entre 75% et 80% de la production de laine de chèvre en cachemire (région située entre l’Inde, le Pakistan et la Chine) provient d’Asie. Lecachemire est surtout connu pour son matériau doux, chaud, léger et assez cher en raison de la rareté de cette fibre. Ce matériau est particulièrement apprécié pour ses qualités hygroscopiques et ses propriétés isolantes. Contrairement à la laine lambda, le cachemire s’adaptera en fonction de l’humidité l’air, c’est pourquoi il restera plus chaud tout en étant plus léger. En plus d’être une excellente douceur lors du port, il est capable de nous garder au chaud jusqu’à -30°C !

La laine de cachemire est plus chaude que la laine de mouton et surtout plus légère !

D. Alpaga

Et nous terminons par l’alpaga qui tire son nom de l’animal originaire du Pérou et de la Bolivie, qui est de la famille des lamas. C’est une laine élastique et durable qui retient la chaleur et ne laisse pas passer l’eau ou la poussière. Enfin, c’est un matériau qui dure contre les lavages et a des propriétés hygroscopiques, c’est-à-dire que la fibre absorbe l’humidité très lentement. L’alpaga est connu pour être hypoallergéique, mais aussi plus doux et plus chaud que la laine de mouton.

La laine d’alpaga est une matière très douce et chaude.

G. Les matériaux synthétiques devraient-ils être évités ?

Dans la mesure du possible, il y a accord que matériaux naturels devraient être donnés la préférence aux matériaux synthétiques, mais en fait, ce n’est pas toujours aussi simple. Alors que vous vous apprêtez à essayer un pull qui semble être fait de laine mérinos, vous jetez un oeil à l’étiquette et découvrez qu’il s’agit d’un pull à prédominance acrylique. Un conseil, il est préférable d’être vigilant sur la composition de votre pull. D’autre part, certains matériaux synthétiques ont des propriétés intéressantes telles que la régulation thermique, l’isolation ou même la robustesse de la fibre. C’est également le cas pour le polyester ou le polyamide. Soyez conscient, cependant, qu’investir dans des matériaux naturels est la meilleure alternative lorsque vous voulez obtenir un pull de qualité et durable. Il convient de noter que dans certaines marques, il n’est pas rare de trouver des mélanges à base de 50% acrylique et 50% de coton. Même si l’apparence est proche d’un pull en laine et ne voit pas nécessairement la différence à première vue, les propriétés du vêtement ne sont pas tout à fait les mêmes. J’ai déjà vu des pulls composés de 80% laine d’agneau et 20% nylon. Dans ce cas, par exemple, même si l’on n’est pas sur un produit 100% laine, il s’avère que le nylon ici rendra la pièce beaucoup plus résistante et durable au fil du temps.

Pull en 80 % laine d’agneau et 20 % nylon

3. Comment reconnaître un pull de qualité ou tricot ?

C’ est tout, nous arrivons à l’animé du sujet car ici nous allons vous donner quelques clés pour vous aider à reconnaître et choisir un pull ou un tricot (au sens large) de qualité. Tout commence par la qualité de la matière première utilisée, car comme vous devez l’imaginer, il y a une offre très variée avec des matériaux plus prestigieux que d’autres, ou même dans la même laine différents critères de qualité. Ensuite, nous examinerons le montage de la pièce, un élément plus que pertinent qui jouera un rôle essentiel dans la longévité de la pièce. Nous allons parler de la densité de la maille pour finir sur les différentes finitions que l’on devrait attendre d’un bon pull.

A. La qualité du matériau, une histoire de longueur de fil ?

Quelle est la différence entre un pull en laine offert à 40€ en fast-fashion et un pull vendu à 130€ chez une autre marque ?

Vous devez douter, car il existe différentes qualités de coton, de lin, de cachemire, il y a aussi différentes qualités de laine. Un pull en laine de mauvaise qualité se déforme et pilule fortement. Attention, je ne dis pas qu’un pull qui foise est nécessairement de mauvaise qualité, mais bien au contraire. En effet, la laine étant un matériau naturel, elle va simplement vivre et évoluer sur les ports. Autrement dit, les boules de laine sont formées en raison des fibres courtes, qui, en contact avec la friction, en particulier au niveau des coudes ou même sur les aisselles, sortiront littéralement de la maille pour former ce qu’on appelle peluches. En règle générale, lors de sa fabrication, la laine doit passer par deux processus : l’encadrement, puis le peignage. Le de ces étapes sont d’aligner les fibres, éliminer les impuretés, mais surtout les fibres courtes.

Le

matériel est aussi important que le montage !

Pour baisser leurs prix de vente tout en augmentant leurs marges, certaines marques de prêt-à-porter, comme c’est le cas dans la mode rapide, ne s’intéressent pas vraiment au sujet et produisent donc des pulls avec de la laine de mauvaise qualité, dotés d’impuretés et de fibres courtes. Si les fibres courtes rendent un vêtement plus doux, il s’avère qu’elles vont se casser plus vite. Si vous achetez un pull à un prix plus qu’abordable, vous saurez très rarement l’origine de la laine. Très souvent, ce sera très souvent des moutons déchiquetés, un mélange de fils courts et fragiles. Pire encore : il n’est pas rare de voir des pulls présentés comme des « Sweaters en laine » alors que l’étiquette révèle qu’ils ne contiennent pas un gramme de laine ! Exemple de composition trouvée dans une marque de mode rapide (origine suédoise) : coton 35%, acrylique 35%, polyamide 30%. En général, lorsque le prix est trop attrayant, méfiez-vous 😉

Tommy semble heureux avec son pull en laine ! Regarde ce petit sourire sur son visage.

Réparations possibles sur un chandail

En résumé, qu’est-ce qui déterminera une laine de qualité ?

  • Choisir une belle laine qui vient de la première cisaillement du mouton (agneau, agneau d’agneau)
  • Faites attention à l’origine de la laine et les étapes de fabrication
  • Choisir la laine régulière avec de longues fibres
  • Laine sans impureté et avec peu de fils courts
  • Pure laine, sans traitement

B. Faites attention au montage

Après s’être attardé sur la qualité de la laine, nous parlerons de l’ajustement du pull. Comme pour toutes les pièces de notre vestiaire, une attention sera portée à la façon dont notre pull en laine est conçu. Dans l’ensemble, il y a deux processus. Le premier est la coupe dite cousue. Il consiste à couper les différentes parties de la maille, puis coudre ensemble. Inversement, le remesh consiste à faire une seule pièce en tricotant sans coutures. Cependant, nous allons assembler les manches en les tricotant à l’emmanchure.

Il est à noter que sur un assemblage entièrement façonné, les poches sont directement cousues et non plaquées.

Comme vous devriez le soupçonner, la meilleure option est la technique de complètement façonné car il est plus élaboré, plus robuste, et surtout plus économique. En fait, contrairement à la coupe et à la couture, nous allons limiter la perte de matériel. En conséquence, le temps d’exécution sera plus long et plus complexe, ce qui explique, en partie, que le prix sera plus élevé. Après cela, il n’y a pas de vérité, un pull assemblé dans un coupé cousu n’est pas nécessairement de mauvaise qualité, mais il sera moins solide qu’un raccord entièrement façonné.

Un visuel vaut parfois mille discours !

Plus précisément, c’est plus la qualité de la maille qui jouera un rôle important dans la qualité de la pièce. Un maillage de mauvaise qualité se brise malheureusement rapidement, se déforme ou pilule prématurément.

C. Densité du maillage

Parlons maintenant de la densité d’un maillage, un élément déterminant pour la longévité de la pièce. Alors que les chandails marins étaient à l’origine relativement denses pour être à la fois solides, durables et presque imperméables, il existe maintenant des chandails avec des densités importantes. Sans être comparé à un véritable tissage de laine non plus, la maille doit être suffisamment dense pour affronter différents torsions et frottements. Pour le faire lui-même, le tricot du pull doit être serré et tenir correctement. Veillez à ne pas confondre l’épaisseur et la densité, car un pull mince peut tout à fait avoir une densité élevée. Pour vérifier si un maillage est dense, n’hésitez pas à tirer sur différentes extrémités de la pièce. Sans trop de complication, nous remarquons rapidement si le maillage est dense ou pas !

Le pull que je porte ici a par exemple un tricot très dense.

D. Finitions

Nous parlerons des finitions principales qui peuvent être trouvées sur un pull, même si la liste n’est pas longue, il est essentiel de jeter un oeil aux coutures présentes sur la pièce, les bords côtelés ainsi que le type de décolleté et sa qualité.

Les coutures

Les critères de qualité passent par les points de couture. Comme on le répète assez souvent sur le blog, les coutures doivent être robustes et régulières. Même si l’aspect qualitatif est important, il ne faut pas négliger le côté esthétique, car les coutures grossières avec de nombreuses imperfections ne sont pas idéales. C’est un élément qui jouera autant sur la durabilité du pull que sur ses caractéristiques techniques. Pour pouvoir juger de la qualité de ses coutures, nous comptons donc sur leur propreté, leur technicité ainsi que leur esthétique apparence.

Le littoral

Le côtelé est une bande de tricot extensible qui finira les bords du vêtement. C’est une finition que l’on retrouve sur la grande majorité de nos chandails, en particulier au niveau du cou, des poignets et de la taille. Ce tissu élastique doit être robuste et flexible en même temps. Une côte de mauvaise qualité va malheureusement se déformer et ne serrer plus les poignets, ce qui n’est pas gracieux pour nous, et pour notre pull. Quant à juger de la densité d’une maille ou des coutures, on n’hésitera pas à tirer légèrement sur le matériau pour juger de sa force. Il convient de noter que dans le cas d’un col, la côte ne doit pas nous serrer trop serré ou être trop détendue, car il ne faut pas oublier que vous portez habituellement un t-shirt ou une chemise sous un pull en laine. Enfin, les coutures et les finitions des bords nervurés doivent être propres et réguliers.

Différents types d’encolure et de maille

Il y a une multitude de points de suture, mais ce qui va vraiment changer en termes de l’esthétique est en partie le décolleté. Ceux-ci comprennent un pull à col bateau, un pull à col V, un pull à col marin, un pull col polo, un col rond, un col roulé, un pull camionneur, un cardiganou même le cardigan zippé .

  • Pull col rond

Commençons par l’encolure la plus classique et populaire, et cela, pendant de nombreuses années (roulements à tambour), le col rond ! Vous les trouverez dans de nombreuses marques avec cependant, une qualité et des finitions très différentes. Par définition, il est dit que l’encolure vient au col ras du cou, c’est-à-dire qu’il arrive simplement à la base du cou. Voici le modèle Sigfred en laine d’agneau dans sa version gris chiné de la marque Norse Projects.

Pull en laine Sigfred de Norse Projects

  • Col roulé chandail

Le deuxième décolleté le plus populaire est certainement le col roulé. Il s’agit d’un col montant souple plié sur lui-même. Dans le cas où il n’a pas besoin d’être plié et est plus court, alors nous parlerons du collier de cheminée. Véritable pièce indispensable pour certains (n’est-ce pas David ?), il s’avère très utile en hiver pour protéger notre cou de la fraîcheur. Le col roulé qui illustre ce paragraphe provient d’APC. Fabriqué en laine et cachemire, il est fabriqué en Italie.

Pul col roulé vert canard de APC

Comment porter un col roulé ?

  • Chandail camionneur

Je pense qu’il n’a échappé à personne, le retour du chandail camionneur est arrivé ! Bad aimé il y a quelques années, nous les trouvons maintenant dans la plupart des nouvelles collections. C’est vraiment une pièce hybride entre un col roulé et un gilet en maille zippée. L’avantage est que nous pouvons ouvrir la fermeture Eclair si elle est trop chaud, et sinon, le fermer pour être protégé du froid. Le modèle ci-dessous provient de SNS Herning. Il reprend le tissage du célèbre Fisherman avec un col montant zippé au lieu d’un col rond lambda.

Pull col camionneur de SNS Herning

  • Pull en laine avec col polo

Directement inspiré des polos rugby et du style preppy, le polo en tricot à manches longues est relativement discret ces dernières saisons, mais il ne doit pas être banni de notre vestiaire. Ainsi, dans l’exemple ci-dessous, c’est une pièce faite de tricot 100% laine avec un col sergé de coton. Notez qu’il existe également des modèles de polos à manches longues entièrement en laine mérinos (on peut le trouver à Asket par exemple).

Polo en laine avec col sergé de coton de Beams Plus

  • Pull marin avec boutonnage collier

Se référant directement au pull marin du siècle dernier, nous trouverons un tricot de laine dense et robuste, mais surtout, une ligne de boutons allant de l’encolure à l’épaule. Il y a généralement quatre boutons en acier ou même des boutons en bois pour certaines pièces. Parce que l’encolure est relativement étroite, les boutons permettent d’enlever le pull beaucoup plus facilement et plus rapidement une fois que les boutons sont déboutonnés.

Tricot

100% laine avec un esprit marin de Armor Lux

  • Pull Col Bateau

N’ étant pas nécessairement classé parmi les t-shirts à manches longues, sweat-shirts ou pulls, le marin est à l’origine un pull marin qui a ce qu’on appelle un décolleté. Et oui, messieurs, l’encolure se termine par des pointes sur les épaules.

Chemise Marin de Armor Lux

  • Col en V chandail

Bien plus discret au cours des deux dernières décennies, le fameux col en V apparaît une fois de plus dans les dernières collections. Prenons par exemple la marque japonaise avec un coeur rouge Comme des Garçons qui propose un pull en laine à encolure dégagée avec un décolleté en V

. Pull col V de Comme des garçons

  • Cardigan

Même si vous avez l’image du cardigan fait d’un tricot épais et imposant, vous devez savoir qu’il y a aussi des cardigans fabriqués dans une maille assez mince. Le cardigan est une pièce qui boutons sur le devant et a des bordures côtelées aux poignets et à la taille. Généralement, nous trouvons de jolis tricots, comme des rebondissements ou des reliefs intéressants. Ici, le cardigan a été illustré par un tricot d’Inverallan fait de belle laine et fabriqué directement en Écosse. Le col châle est typique des cardigans avec de grands cardigans tricotés.

Cardigan bordeaux de Inverallan

  • Cardigan zippé en laine

Et nous terminons les présentations avec une pièce à la fois pratique et intemporelle, le gilet en maille zippée. Très souvent faite de laine, cette pièce hybride entre un pull à col rond et un cardigan zippé est intéressante à porter en hiver. Vous pouvez facilement glisser une chemise ou un t-shirt par exemple. Cette pièce est également pratique si vous voulez jouer sur l’épaisseur et la superposition des matériaux. Le gilet zippé bleu marine vient d’Arpenteur. Fabriqué en 100% laine, la pièce est fabriquée en France.

Cardigan zippé en laine Arpenteur

4. Où trouver un pull ?

Tout d’abord, je tiens à préciser qu’il vaut mieux donner la priorité à la qualité sur la quantité. Donc, au lieu de posséder 6 ou même 7 chandails de faible qualité achetés à des prix dérisoires, vous serez conseillé de choisir deux ou trois chandails de qualité supérieure. En plus de vous garder au chaud toute une saison, ils serviront pendant plusieurs années. Pour vous aider dans votre quête du pull, nous vous suggérons de découvrir une liste (non exhaustive) de marques classées selon leur gamme de prix (et par ordre croissant dans chaque gamme) !

A. Marques des chandails d’entrée de gamme

Uniqlo

Uniqlo n’offre pas les plus beaux points sur le marché, mais pour ceux qui ne souhaitent pas (ou ne peuvent pas) mettre un budget élevé, la marque japonaise reste un choix alternatif pour l’achat d’un pull en laine ou en cachemire d’entrée de gamme. Les coupes sont des matériaux classiques et naturels. Pour un pull en 100% laine mérinos extra fine, il ne vous faudra que 35€ alors que pour un pull 100% cachemire, vous paierez toujours une centaine d’euros. De plus, l’offre est vaste et variée !

Site Internet : www.uniqlo.fr

Monoprix

Sachez que pour les bases d’entrée de gamme, Monoprix est l’un des premières marques sur le podium. Très souvent, des pièces simples et efficaces sont trouvées, toutes offertes à des prix compétitifs. Il convient de noter que certains matériaux sont naturels et durables. Concernant le Monoprix offre, bien sûr, un large choix de pulls en laine, cardigans ou pulls en cachemire. Pour vous donner une idée, le pull en laine avec un col rond est vendu pour environ quarante euros .

Site Internet : www.monoprix.fr

Arket

Bien que certains diront qu’Arket fait partie du groupe H&M et que même si les produits sont qualitatifs, il reste H&M, et je voudrais souligner les efforts déployés par le géant suédois. Grâce à cette nouvelle marque, ils offrent une offre plus respectueuse de l’environnement et vers la qualité des produits. Chez Arket, vous trouverez des pulls en laine, cachemire et cardigans. Les finitions sont propres et les matériaux texturés. Selon le matériau, sa densité et son épaisseur, les prix varient de 59€ (pour un mérinos extra-fin tricot de laine) jusqu’à 135€ pour un pull cachemire.

Site Internet : www.arket.com

B. Marques de chandails de milieu de gamme

Normes d’habitation

Maison Standards est, comme vous le savez, la contrepartie française d’Everlane. Maison Standards propose essentiellement des vestiaires basiques pour hommes et femmes. Parmi leur offre est bien sûr une collection de chandails en laine mérinos et cachemire. Disponible en col roulé, camionneur ou tout simplement col rond, les prix varient de 85€ à 160€ .

Site Internet : www.maisonstandards.com

Astet

Asket est une marque suédoise qui suit depuis ses débuts et est particulièrement appréciée. Les pièces sont qualitatives et les finitions sont exemplaires. La marque est basée sur le modèle de direct au consommateur tout en étant aussi transparent que possible. Ainsi, nous trouvons de très belles bases, classiques certes, mais intemporelles. L’année dernière, j’ai testé le pull en laine mérinos Asket et j’admets que j’ai été complètement conquis par la pièce. Il n’a pas bougé depuis, et est toujours offert à 90€ . Pour le cachemire, nous comptons double, ou 195€. Nous aimons particulièrement leur cardigan zippé en laine mérinos !

Site Internet : www.asket.com

Montlimart

Montlimart est une jeune marque française qui propose un vestiaire décontracté dédié aux hommes. Disponible entre 120€ et 130€ , les pulls sont fabriqués à partir de matériaux recyclés tels que la laine, le coton, le polyamide, l’acrylique et bien d’autres fibres. Concrètement, chez Montlimart, nous ne recherchons pas des pièces faites de matériaux 100% naturels, mais plutôt une approche active des problèmes environnementaux. Même si elles sont dérivées du recyclage, ces matières synthétiques n’ont pas tout à fait les mêmes propriétés que naturelles. Cependant, nous trouverons des pièces originales et colorées !

Site Internet : www.montlimart.com

Armure

Armor Lux est une marque historique qui traverse le temps et les générations. Nous trouverons des chandails marins à haute densité. Cependant, il convient de prêter attention à certains mélanges tels que la laine et l’acrylique. Nous vous conseillons de vous orienter vers la marque Armor Lux Heritage. Il offrira plus de pièces avec un esprit vintage, toutes fabriquées dans de belles mailles épaisses. Nous comptons entre 130€ et 150€ pour un pull en laine marine. Puisque les prix sont relativement élevés, les pièces de monnaie peuvent en être la peine dans une période de ventes.

Site Internet : www.armorlux.com

Asphalte

Pour rappeler le contexte, le Perfect Sweater est la première pièce développée par Asphalt. A l’origine de cette marque se cache l’un des créateurs de Six & Sept (un spécialiste des mailles). Connaissant les matériaux, les coupes, ainsi que les commentaires des clients, la marque décide après plusieurs recherches de proposer sa version du « pull parfait ». Sur les différentes versions, le maillage est toujours aussi dense et robuste. En pré-commande, il est possible d’acheter un pull pour 99€ au lieu de 129€ . Pour ceux qui ne le savent pas encore, Asphalte va bientôt sortir un pull à col roulé (pour le même prix que le cou rond). D’un autre côté, il ne reste que quelques jours pour la pré-commander !

Site Internet : www.asphalte.com

Octobre

Octobre, une jeune marque française qui n’est autre que le pendentif masculin de Sézane. Comme chaque année, la marque propose une large collection de pulls. Il y a bien sûr des pulls à col rond et à col roulé, mais aussi des tricots torsadés, des cardigans, des vestes en laine ou même des gilets de laine zippés. Il y a quelques jours, Tommy nous a présenté la nouvelle collection Octobre, nous avons découvert de très belles pièces d’hiver. Enfin, bien sûr, la marque favorisera les matériaux naturels tout en offrant des prix abordables. Comptez 80€ pour un pull en laine mérinos tissé en Italie contre130€ en moyenne pour un tricot plus travaillé.

Site Internet : www.octobre-editions.com

Projets nordiques

Norse Projects, voici une marque que j’aime depuis quelques années ! Alors que la marque a évolué au fil des ans, certains modèles ont été développés tandis que d’autres n’ont pas bougé un iota. Parmi ces derniers, il y a évidemment le fameux pull en laine d’agneau, le Sigfred. Disponible en quinze couleurs, c’est l’une des bases de la marque qui est recommandée. Offert à un prix unique de 140€ , vous pouvez rarement être déçu ! La maille est durable, douce et surtout durable ! Bien sûr, la marque danoise propose d’autres modèles qui sont pour certains encore plus élaborés.

Site Internet : www.norseprojects.com

C. Marques de chandails haut de gamme

Kestin lièvre

Kestin Hare est une marque écossaise fondée en 2015 et spécialisée dans les vêtements de travail revisités ! Tout d’abord, il est important de mentionner que la marque produit localement. Ainsi, 70% de chaque collection est fabriquée dans des usines britanniques. Grâce à cette marque, nous trouvons différentes inspirations telles que les vêtements de travail, militaires et techwear. En ce qui concerne plus précisément les chandails, la marque offre un premier prix à 170€ . Nous avons entre nos mains une belle pièce fabriquée en Ecosse de laine locale. Même si nous n’avons pas encore testé les pièces, nous vous invitons à nous faire part de vos commentaires sur la Marque ! 🙂

Site Internet : www.kestinhare.com

Sunspel

Fondée en 1860, Sunspel est une marque historique. Bien que dans le passé, la marque britannique était connue et reconnue pour ses sous-vêtements fabriqués au Royaume-Uni, elle produit maintenant une très bonne maille. Cachemire, laine mérinos, pulls, cardigans, il y a quelque chose pour tout le monde. Il convient de noter que l’agneau est tricoté en Écosse et provient de l’un des plus anciens moulins du monde, basé près de Fife. Afin de rendre leurs pulls plus doux, la pièce est lavée avec de l’eau de source écossaise. Enfin, le prix de départ d’un pull italien mérinos (Merino Spun) est d’ environ 185€ , alors qu’il faudra 245€ pour un pull en laine d’agneau tricoté en Écosse.

Site Internet : www.sunspel.com

Hircus

Lancée en 2013, Hircus est une marque française spécialisée dans le cachemire, et plus précisément dans les pulls en cachemire. Aujourd’hui, Hircus est certainement le meilleur rapport qualité/prix qui peut être trouvé sur le marché des chandails en cachemire. Si vous cherchez un pull en cachemire ou un cardigan, alors c’est chez Hircus que vous devez tourner en premier. Les matériaux, les finitions et les coupes sont intéressants. Le choix est large et diversifié. Dans l’ensemble, selon les pièces et les modèles, les prix sont d’environ 150€/250€ .

Site Internet : www.hircus.com

SNS Herning

SNS Herning est une marque danoise qui fabrique des pièces de laine pour les pêcheurs depuis 1931. La marque est reconnue par leur tricot épais et dense. Le design des pièces est à la fois minimaliste et très bien travaillé. Au niveau éditorial, nous aimons particulièrement le tricot Fisherman qui est disponible en pulls à col rond, col roulé ou même sous la forme d’un gilet zippé. Le modèle est fait de laine vierge et est tricoté et cousu à Riga, en Lettonie. Il convient de noter que certains points de suture sont tricotés à Herning, Danemark. Compter, en moyenne, entre 250€ et 300€ pour acquérir l’une des pièces intemporelles de la marque.

Site Internet : www.sns-herning.com

Inverallan

Si Inverallan n’est pas largement distribué en Europe, il s’avère qu’en plus d’être une marque elle-même, c’est l’un des meilleurs producteurs de laine au monde. Dans leurs usines situées dans le nord de l’Ecosse, ils fabriquent de somptueux morceaux de maille de manière traditionnelle et à la main. Bien sûr, la qualité est bien sur la route et la maille est robuste et durable. Il est fortement recommandé de se tourner vers des pulls en laine et des cardigans avec un col châle. Nous comptons entre 250€ et 300€ pour l’une de ces pièces ! Même si la marque est distribuée chez Endclothing, n’hésitez pas à faire une visite sur leur site web, car vous risquez de tomber sur quelques perles !

Site Internet : www.inverallanknitters.com

Officine générale

Officine Générale est une marque française fondée en 2012 qui propose une offre haut de gamme de vêtements pour hommes et les femmes. Grâce à leurs collections, la marque s’inspire directement de l’armée de vêtements de travail. Chaque pièce est finement fabriquée et fabriquée dans un beau matériau texturé. Si nous apprécions particulièrement leurs chemises faites de matériaux japonais, nous aimons aussi leur tricot. Nous trouvons de la laine et du cachemire italien des meilleurs moulins à filer. La plupart des pièces sont tricotées en Italie ou en Écosse. Il faut 195€ pour un pull en laine tricoté en Italie et 350€ pour un cachemire italien .

Site Internet : www.officinegenerale.fr

Johnstons d’Elgin

Et nous terminons notre liste avec une marque connue et reconnue dans le monde du tricot, Johnstons of Elgin. Ecossais et riche de plus de 200 ans de savoir-faire, Johnstons of Elgin est l’un des meilleurs spinner en cachemire au monde. En plus de fournir de grandes maisons de luxe, Johnstons of Elgin est également une marque à part entière. Il existe des modèles de chandails qui suivent l’héritage et l’histoire de la marque tout en apportant une touche de la modernité. Même si la qualité est présente, les prix sont assez élevés. Il sera nécessaire de payer 250€ pour un pull en laine mérinos (fibres longues) tricoté en Ecosse contre 400€/500€ pour une pièce en cachemire fabriquée à Hawick, Ecosse.

Site Internet : www.johnstonsofelgin.com

Il aurait également pu être cité :

  • Frenchaholic
  • Saint-Jacques
  • Si vous voulez ajouter votre pierre au bâtiment (parce que nous n’avons pas énuméré toutes les marques qui offrent des pulls magnifiques et doux), n’hésitez pas à suggérer des marques qui offrent des pulls bons et robustes comme commentaire ! 🙂

    Pour aller plus loin, découvrez tous nos articles tests de pulls etcardigans

    Articles similaires

    Lire aussi x

    Show Buttons
    Hide Buttons