Catégories

Le groupe français Vivendi inscrit sa filiale Universal Music en bourse

Le groupe français Vivendi inscrit sa filiale Universal Music en bourse

Vincent Bolloré, président de Vivendi, dont le siège social est à Paris, est un habitué des coups d’éclat. C’est aussi un homme d’affaires aguerri qui sait comment augmenter la valeur de ses biens. Il vient d’introduire sa filiale UMG (Universal Music Group) en bourse, un coup financier qui devrait lui rapporter gros. Le géant Breton fait encore une fois parler de lui.

Un bon moment pour songer à acheter des actions

Si vous avez envie d’entrer sur le marché des actions, le moment est possiblement idéal. En effet, les analystes sont très positifs sur la prise de valeurs des actions d’UMG, qui ont été mises sur le marché mardi le 21 septembre dernier. Introduites à un montant de 18,50 euros par action, pour une valeur totale de 33,5 milliards, elles devraient trouver preneurs, sans trop de problèmes.

A lire en complément : Quel intérêt de passer une voiture en collection ?

En effet, Universal Music se porte bien. C’est un des trois géants du secteur, avec Sony et Warner, qui ont survécu à la crise du piratage et du MP3. Et aujourd’hui, grâce aux entrées de fonds créées par le streaming, UMG est devenue la partie la plus enrichissante du groupe Vivendi. Il en sera certainement de même suite à l’introduction en bourse.

Un catalogue qui contient de grands artistes… et pas seulement

En 2020, une des plus grandes transactions en termes de droits d’auteur s’est déroulée, lorsque Universal Music s’est offert le catalogue de Bob Dylan. Mais il n’est certainement pas le seul grand nom du groupe. On peut penser, entre autres, aux artistes d’EMI Records : Justin Bieber, Keith Richards, ou encore Metallica.

A découvrir également : Qu'est-ce que la sécurité numérique ?

Mais en plus d’être la maison d’un grand nombre d’artistes, Universal Music possède aussi d’autres noms exceptionnels. En effet, le studio possède aussi les célèbres studios d’enregistrement Abbey Road, connus en premier lieu pour les Beatles. Ils ont été, par la suite, utilisés par des artistes qui y ont créé leurs propres chefs-d’œuvre, dont Lady Gaga, Kanye West, ou encore Amy Winehouse.

Vincent Bolloré revoit sa copie

En 2020, UMG représentait près de la moitié des revenus du groupe Vivendi (46 pourcents). Pourtant, Vincent Bolloré a décidé de libérer sa filiale, afin de se recentrer autour des autres activités de Vivendi. C’est donc un retour vers l’édition, la publicité et les médias qui forgera la nouvelle identité et la dynamique de Vivendi. En d’autres mots : un retour aux sources pré UMG. Il comptera donc sur Canal+ et Havas, un géant de la communication, ainsi que sur Editis.

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons