Catégories

Les dangers du poste à souder : comment les éviter ?

Les dangers du poste à souder : comment les éviter ?

Le soudage à l’arc est un métier dangereux au même titre que les autres activités du secteur industriel. Toutefois, lorsque vous évaluez convenablement les risques et que vous employez les bonnes astuces, vous pouvez les éviter. Si vous décidez d’utiliser pour vos travaux, un poste à souder, voici les dangers auxquels vous devrez vous préparer.

Les rayons ultraviolets

Au moment du soudage de deux pièces de métaux, vous remarquerez un jet d’étincelles. Il s’agit d’un arc électrique qui témoigne du fonctionnement normal de la machine. Le bémol avec ce jet d’étincelles, c’est qu’il présente un grand danger pour celui qui le regarde. L’expérience a prouvé que même si l’œil est exposé à cet arc électrique sur une courte durée, la surface de l’œil peut être brûlée. Ce mal est plus connu sous le nom de « flash » ou « coup d’arc ».

Lire également : Comment trouver un emploi sans expérience en Île-de-France ?

De même, les rayonnements ultraviolets et infrarouges sont très nocifs pour les yeux. Comme les autres projections de chaleur de la machine, ils peuvent aussi causer des brûlures sur la peau. C’est pour pallier ces dangers qu’il est recommandé de se protéger convenablement lorsque vous utilisez un poste à souder.

Pour vos yeux, utilisez un masque de soudage approuvé et un verre filtrant de soudage. Portez également une tenue adaptée au travail et qui est inflammable. Les chaussures de sécurité sont aussi indiquées pour protéger l’utilisateur du poste à souder.

A lire en complément : Qui est la femme de Valtteri Bottas, Emilia Pikkarainen ?

Les fumées et les gaz de soudage toxiques

En utilisant un poste à souder pour vos travaux, vous pouvez produire jusqu’à 40 grammes de fumées et de particules par heure. Bien entendu, il s’agit là de fumées toxiques composées de gaz et de particules différentes. On y retrouve plus de 40 substances différentes, dont les débris du matériau soudé, des métaux d’apport et d’autres surfaces.

Les revêtements et les peintures sont à citer dans la dernière catégorie. En respirant pendant les travaux de soudure, vous prenez le risque d’inspirer ces éléments néfastes pour votre santé. Si vous ne vous protégez pas, les fumées de soudage peuvent endommager votre structure pulmonaire si elles y pénètrent.

À long terme, vous pourrez avoir des problèmes de santé plus graves. On parle notamment du cancer et des maladies respiratoires. Pour précision, pendant 8 heures de travail, un artisan respirera en moyenne 4 000 litres d’air. Ainsi, le seul moyen d’éviter de respirer cet air nocif et les maladies pulmonaires professionnelles, c’est d’utiliser une protection respiratoire de soudage appropriée.

Par ailleurs, il serait aussi dans votre intérêt de vous assurer que la zone de soudage est bien ventilée. Vous empêchez ainsi les fumées et les gaz d’entrer dans la zone de respiration.

Le risque de travailler dans un espace confiné

poste à souder

Selon le travail à effectuer, vous pourrez utiliser votre poste à souder dans un espace confiné. Les fosses, les tuyaux et les réservoirs sont quelques exemples de ces endroits. Dans de tels lieux, la quantité d’oxygène peut être réduite à cause des gaz inertes et de certaines réactions chimiques courantes.

Le manque d’oxygène peut s’avérer dangereux pour la santé du travailleur et sa sécurité. Les risques d’incendie sont en effet, très élevés dans de tels endroits. C’est pour cette raison qu’il est conseillé d’éviter au maximum, de travailler dans un espace confiné. Pour cela, prenez le temps d’évaluer tous les risques liés à l’activité avant de vous y lancer. Cette évaluation est particulièrement importante si le niveau d’oxygène dans l’air peut descendre jusqu’à 17 % dans l’espace confiné.

Lorsqu’il n’y a pas moyen de l’éviter, prenez les dispositions qu’il faut avant d’utiliser un poste à souder dans un espace confiné. Portez donc un respirateur de soudage approuvé. À défaut, vous pouvez aussi mettre un masque antifumée de soudage. N’utilisez pas non plus des alimentations en oxygène. Cela n’aura pour seule conséquence que d’augmenter le risque d’incendie.

Par ailleurs, même si ces dispositions sont prises, vous devez également connaître le plan de sauvetage pour les cas d’urgence. Évitez aussi de travailler seul et fermez correctement les tuyaux de gaz de protection et les connecteurs. Enfin, limitez les dangers corporels en débarrassant l’espace de travail de tout ce qui pourrait l’encombrer.

Articles similaires

Lire aussi x