Catégories

Qu’est-ce que le Flyboard ?

Qu’est-ce que le Flyboard ?

« Les gens rêvent de voler. Nous avons grandi avec ‘Back to Future’, nous avons tous attendu 2015 et Marty McFly Hoverboard. En 2015, il n’y en avait pas, alors nous nous sommes dit « nous le ferons ».

A lire également : Quel sport pratiquer l'été ?

Le dimanche 4 août, Franky Zapata, réalisa son rêve. Le soi-disant « homme volant » traversait la Manche à bord de son Flyboard Air, à vingt mètres au-dessus de l’eau.

Perché sur l’avion en lévitation en costume noir, il parcourait les 35 kilomètres entre la France et le Royaume-Uni à une vitesse allant jusqu’à 170 kilomètres à l’heure.

A découvrir également : Comment sécuriser un PC ?

Bien que l’exploit soit remarquable, beaucoup se demandent maintenant sur l’utilité de cet appareil. À quoi, et à qui, l’invention de Franky Zapata pourrait-elle être utilisée à l’avenir ? Vue d’ensemble des possibilités.

Images aériennes de Franky Zapata Channel Crossing #AFP Pic.twitter.com/5FVMJHR0BP

— Agence France-Presse (@afpfr) 4 août 2019

Usage militaire

Bien qu’il a été initialement interdit de vol par les autorités, Flyboard Air de Franky Zapata a finalement attiré l’armée française, qui lui a accordé une subvention de 1,3 million d’euros en décembre 2018.

Lors du défilé militaire du 14 juillet, l’ancien champion du monde de jet ski a fait une démonstration remarquable de son Flyboard sur les Champs-Élysées. Le même jour, le ministre des Forces Armées Florence Parly avait révélé au microphone de France Inter, à propos de la machine : « Il permettra de tester différentes utilisations, telles que la plate-forme logistique volante ou plate-forme d’assaut ».

Le Flyboard Air pourrait donc être utilisé pour transporter des vivres et des munitions mais aussi au combat.

L’ invention de Franky Zapata serait également utile à l’armée pour évacuer une personne blessée ou infiltrer des bâtiments à plusieurs étages, par exemple. Avec un Flyboard Air, un soldat pourrait atteindre 2 000 mètres au-dessus du niveau de la mer en quelques secondes.

Mais l’armée n’utilisera pas le Flyboard Air de Franky Zapata tel que nous le connaissons. Dans un interview avec France Info, l’inventeur de Marseille a déclaré : « Le Flyboard n’est pas un produit utilisable par l’armée et les mortels ordinaires. Nous travaillons avec des forces spéciales pour un produit appelé EZ-fly, qui est un hybride entre un Flyboarder et un Segway, avec des poignées à tenir, plus facile à utiliser. »

Voiture volante

Pour Franky Zapata et son équipe, l’objectif est maintenant de décliner cette technologie, et en particulier les turboréacteurs, dans d’autres applications : « C’est un produit que nous contrôlons à 200%. Il est plus facile de mettre une innovation sur un produit maîtrisé que sur un produit que nous contrôlons moins ».

Et l’exposition médiatique bénéficiant de Flyboard Air devrait notamment permettre à Franky Zapata de promouvoir d’autres produits, destinés au grand public. « Le Flyboard nous sert à changer les mentalités afin que le monde soit prêt à sortir notre voiture volante », a-t-il déclaré lors de sa conférence de presse le dimanche 4 août.

Et pour lambda citoyens ?

Si certains s’imaginaient déjà faire du shopping ou aller travailler sur Flyboarding, ils pourraient être déçus. La machine n’est pas destinée aux citoyens Lambda car elle est particulièrement difficile à maîtriser, et donc trop dangereuse :

« Flyboard Air est un produit extrême. Ce n’est pas une machine à mettre entre les mains de tout le monde. Ce n’est pas un produit commercialisable.

Alors qu’un journaliste lui demandait combien était le prix de vente, Franky Zapata a réitéré que le Flyboard ne serait pas commercialisé. N’est pas le « volant homme » qui veut…

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons